iml
Le 01/06/2021

Grâce à l'intermédiation locative, Jupsy a quitté les hôtels du Samu social pour un véritable appartement

Reportage France Info « Que faire pour libérer les places du 115 ? Avec la fin de la trêve hivernale mardi 1er juin, 30 000 foyers sont menacés d’expulsion, d’après l’association Droit au logement. Mais une solution existe : l’intermédiation locative. Un moyen solidaire de réinsérer les personnes sans domicile. »

C’est un appartement deux pièces aux murs blancs, situé dans un immeuble de l’est de Melun, en Seine-et-Marne. Et Jupsy est fière de le dire : elle est chez elle. « J’étais tellement contente, se réjouit-elle. Quand j’ai vu l’appartement, j’ai dit ‘waouh’, et puis quand j’ai vu le balcon, j’ai dit ‘ahlala !’. Maintenant, je vais enfin me reposer ! »

Jupsy a vécu dans des hôtels pendant trois ans, avec l’aide du 115. Mais depuis septembre, l’association Soliha lui a trouvé cet appartement. « Ça va quand même par rapport à l’hôtel, il n’y avait que 9 m², mais là c’est grand, 48 m², c’est bien, constate-t-elle. J’ai une chambre, des toilettes, les placards, la cuisine, le salon… » Cela change sa vie et celle de ses deux enfants, âgés de 4 ans et 7 mois. Son fils aîné « peut jouer car il a quand même de l’espace. Là je peux même mettre la table pour qu’il fasse ses devoirs, et puis à côté il y a un parc. »

 

Un geste solidaire

Pour trouver des propriétaires volontaires, l’association fait valoir une garantie contre les impayés et un avantage fiscal. Christine loue un appartement à SOLIHA depuis deux ans. En plus de l’avantage financier, elle apprécie le geste solidaire : « Ce qui m’a vraiment plu, c’est de pouvoir intervenir et de pouvoir aider des gens qui peuvent être en difficulté à un moment de leur vie parce qu’on peut tous l’être. Pour moi, c’était valorisant. »

Article France Info

Franceinfo

Source : France Info

Crédit photo : France Info – THEO BOSCHER / RADIO FRANCE

Contactez SOLIHA

pin-small

Trouver l’agence la plus proche

Tapez votre code postal afin de pouvoir contacter directement l’association de votre département.