intermediation-locative-covid
Le 22/01/2018

Intermédiation locative : maintenir les missions essentielles auprès de locataires et des propriétaires bailleurs

L’activité des Agences immobilières sociales (AIS) SOLIHA est dédiée au travail de terrain auprès d’une part, de propriétaires bailleurs solidaires et, d’autre part, de ménages fragiles locataires des logements. Leur rôle est de permettre au plus grand nombre de ces ménages d’accéder à un logement autonome et pérenne et d’assurer la relation locative avec le propriétaire.

Comme les autres membres du Mouvement SOLIHA, les AIS ont rapidement adopté les mesures de confinement fixées par le Gouvernement. En lien au quotidien avec les bénéficiaires,  les équipes ont toutefois maintenu une partie de leur activité de gestion locative sociale. Trois missions principales sont assurées :

  • Quittancement des locataires et suivi social si nécessaire ;
  • Paiement des loyers aux propriétaires bailleurs ;
  • Traitement des factures  (eau, électricité, entretien) et programmation des interventions urgentes dans le logement (sinistre, dégâts, etc.).

A l’inverse, toutes les visites d’état des lieux sortie et entrée, les visites locataires et propriétaires sont suspendues et les associations ne reçoivent plus de public dans leurs locaux. En revanche, toutes les associations restent joignables par mail et par téléphone. Les équipes maintiennent une activité minimale en télétravail afin de suivre les publics en difficulté, d’assurer la gestion locative courante et les éventuelles urgences locatives.

C’est notamment le cas en Haute-Saône, où l’AIS réalise les suivis locatifs par mail ou par téléphone. Stéphane Magnat, son directeur, précise que

« l’encaissement des loyers, les envois des avis d’échéances sont réalisés ainsi que les règlements aux propriétaires bailleurs. Pour le suivi social, nous avons identifié une centaine de ménages que j’appelle pour garder le lien ».

Le suivi social concerne certains locataires, telles les personnes seules, les personnes âgées ou en situation de handicap ainsi que les locataires bénéficiant déjà d’un accompagnement social. Celui-ci prend d’abord la forme d’un premier appel téléphonique. L’association SOLIHA détermine ensuite avec le locataire s’il souhaite maintenir le contact  via des appels téléphoniques ou des SMSCélina Grandmougin, conseillère en économie sociale et familiale au sein de l’AIS, témoigne :

« certains locataires ont ressenti le besoin de nous recontacter après le 1er appel. Il était important pour eux, de savoir que nous étions présents ». L’accompagnement et le suivi social de certains ménages identifiés peuvent ainsi se poursuivre à distance afin de rassurer les ménages, garder un lien et prévenir les difficultés. « Le maintien du lien, passe également par la continuité des accompagnements déjà mis en place comme accompagnement au montage d’un dossier de surendettement, par exemple »

précise Mme Grandmougin.

En effet, le confinement est souvent synonyme de perte de revenus pour les ménages logés, qui peuvent rencontrer alors des difficultés de paiement du loyer, en cours ou à venir. Pour pallier ces difficultés, le mieux est de s’organiser à l’amiable. Après avoir expliqué la situation du ménage au propriétaire, un report et d’un étalement du paiement du loyer est proposé aux deux parties.

En cette période de crise sanitaire, le lien avec les propriétaires reste essentiel. Au-delà de la gestion des difficultés conjoncturelles, les activités de captation et de prospection, nettement réduites depuis le début du confinement, se maintiennent.

Ainsi, Bordeaux Métropole et l’AIS SOLIHA Nouvelle Aquitaine ont décidé de poursuivre cette activité. Celle-ci s’inscrit dans le cadre du plan Logement d’Abord, en tant que territoire de mise en œuvre accéléré. Ariane Tréguer, directrice de l’AIS explique que :

« si toute rencontre physique est ajournée, l’AIS reste à l’écoute et en apport d’information aux propriétaires qui la contactent. Le maître d’ouvrage, Bordeaux Métropol,e demande d’ailleurs à l’AIS de maintenir l’animation de la plateforme du dispositif « logement d’abord » et les chargés de développement SOLIHA maintiennent une partie de leur mission ».

L’ensemble des associations AIS SOLIHA reste à l’écoute en attendant de reprendre leurs missions de gestion locative sociale et d’intermédiation locative en toute sécurité pour les locataires, les propriétaires bailleurs et leurs équipes.

SOLIHA en chiffres
SOLIHA gère 27 000 logements sociaux. Son activité d’intermédiation locative couve 85% du territoire national (métropole et Outre-Mer).

Contactez votre association

pin-small

Trouver l’agence la plus proche

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; line-height: 24.0px; font: 13.0px Avenir; color: #0f0f0f}
span.s1 {font-kerning: none}

Paragraph-Large. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt.